Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

EGC-UY1

EGC "Entre Geosciences et Chimie" Seminars series

"...ceux qui ne savent pas faire enseignent,..."

"Ceux qui savent faire font, ceux qui ne savent pas faire enseignent, ceux qui ne savent pas enseigner enseignent aux enseignants, et ceux qui ne savent pas enseigner aux enseignants font de la politique" Muriel BarberyL'élégance du hérisson.

Une déclaration supprennante?

On pourrait le dire, surtout si on est enseignant et que la remise en question ne nous concerne pas comme cela est souvent le cas dans les positions où l'orgeuil trouve facilement domicile.

Je voudrais m'appesantir sur  l'aspect "...ceux qui ne savent pas faire enseignent..."

Pour ma part ceci  déteint assez bien une attitude fort présente au coeur de l'enseignement. En effet, le décalage qu'il peut y avoir entre enseigner et savoir faire est parfois supprenant. En effet,  il n'est pas rare de voir un enseignant de physique, faire appel à un électricien pour changer une lampe ou encore un enseignant de dessin technique, faire exécuter ces plans pour un table basse par un technicien ménusier.... Comment comprendre que l'on transmette des connaissances sans savoir s'en servir? si ce n'est parce que le métier peut permettre cela: nul besoin de savoir faire pour enseigner. On se contente d'être un vecteur d'information. Tansmettre un savoir et se contenter de l'orgeuil de notre position de par laquelle on se croit supérieure et pourtant...

Et si vous n'êtes pas d'accord, et que vous me répondez:  "ceux qui savent, c'est nous qui les avons fait.",  Je vous répondrais comme disait un ami "le savoir profite à celui qui sait à quoi il sert". L'enseignant à connaissance d'un savoir mais pense-t-il qu'il lui soit utile de savoir s'en servir? comprend il seulement à quoi peut être utile ce qu'il relate à longueur de journée et d'années aux apprenants qui lui sont confiés?

La bétise par fois singulière de l'enseignant ne vient elle pas de là? n'est ce pas pour cela qu'il se traîne, dans bon nombre de sociétés, au rangs de laissé-pour-compte? parce qu'il ne sait même pas qui il est?

Mais je serais injuste si je ne rendais pas hommage à ceux d'entre eux qui font tout pour garder une liaison entre enseigner et se servir du savoir acquis. Ceux qui pense qu'il ne suffit pas d'enseigner, il faut aussi un  savoir faire minimal correspondant au domaine, pour mieux motiver l'apprenant. Car si le modèle d'école aujourd'hui fonctionne bien avec des enseigants qui ne savent pas faire, l'école de demain doit être réinventer mainteanant. Et pour les pays dit sous developpés, cette école passe par une adaptation environementale renforcée. Et c'est par une redéfinition de l'école que le developpement pourra se faire. Il faudra pour cela que l'enseignement puissse s'acompagner de la mise en oeuvre d'un savoir faire palpable et en particulier, palpable pour l'apprenant. Et pour le rendre palpable à l'apprenant, un enseignant sachant faire sera nécessaire et pour qu'il sache faire, l'enseignant aura besoin de s'appuyer sur son environnement immédiat car il doit  être permanament "mis à jour " pour permettre un avancement.

Réapprenons à enseigner, soyons critique de nous même pour nous réinventer un métier dans lequel la routine sera déplacée par le besoin de  "mise à jour" d'un aspect très dynamique des sociétés humaines: le savoir faire.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

EGC-Board


Voir le profil de EGC-Board sur le portail Overblog

Commenter cet article